muid

muid [ mɥi ] n. m.
• v. 1380; mui XIIe; lat. modius
1Ancienne mesure de capacité pour les liquides, les grains, le sel (à Paris 268 l pour le vin et 1 872 l pour les matières sèches).
2Futaille de la capacité d'un muid. barrique, tonneau.

muid nom masculin (latin modius) Ancienne mesure de capacité, dont la valeur variait suivant les pays et la matière. Futaille de la capacité d'un muid.

⇒MUID, subst. masc.
Ancienne mesure de capacité utilisée pour les liquides, les grains et d'autres matières sèches et dont la valeur variait suivant les régions et la nature des marchandises à mesurer. Blazius le pédant, passant sa langue de silène sur ses lèvres altérées d'une soif inextinguible, songeait libidineusement aux muids, quartauts et poinçons de vin des meilleurs crus (GAUTIER, Fracasse, 1863, p. 87). Ce qu'ils me demandent, c'est de tirer d'un muid de blé la grasse nourriture de dix mille hommes et de trouver dans un setier cinq cents pots de vin (RENAN, Drames philos., Caliban, 1878, III, 3, p. 413).
P. méton.
Muid de terre. ,,Surface de terre labourée que l'on pouvait ensemencer avec un muid de grains`` (FÉN. 1970).
♦ Tonneau de la capacité d'un muid de vin ou d'un autre liquide. Percer un muid (Ac. 1798-1935). Les muids cerclés de saule, à la bonde odorante, ne révèlent rien des essences précieuses qu'ils renferment (MORAND, Londres, 1933, p. 311).
Loc. Gros, rond comme un muid. D'une forte corpulence. En province, mon cher, vous sécherez d'ennui, Si vous ne devenez gros et gras comme un muid (AUGIER, Gabrielle, 1850, I, p. 363). Un énorme garçon, rond comme un muid, dans son costume de cabaretier, suffoque et m'épouvante : s'il allait mourir en scène (COLETTE, Music-hall, 1913, p. 53).
Prononc. et Orth. :[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1135 « futaille, récipient, tonneau » (Couronnement Louis, Rédaction AB, éd. Y. G. Lepage, 2327 : Ge te dorrai un grand mui de deniers); 2. ca 1160 « mesure de capacité (pour les liquides, etc.) » (Enéas, 5654 ds T.-L.). Du lat. modius « mesure de capacité servant surtout pour le blé ». La graphie étymol. muid est att. dep. la fin du XVIe s. (1579, LARIVEY, Escolliers, I, 3 ds Ancien Théâtre françois, éd. E. Viollet-le-Duc, t. 6, p. 125). Fréq. abs. littér. :30.

muid [mɥi] n. m.
ÉTYM. V. 1380; mui, v. 1130; du lat. modius.
1 Ancienne mesure de capacité pour les liquides, les grains, le sel (à Paris 268 l pour le vin et 1 872 l pour les matières sèches). || Un muid de blé, de charbon de bois, de sel. || « On emploie encore pour les vins et les cidres un muid dont la capacité moyenne est de trois cents litres » (Poiré, Dict. des sciences).
2 (1530; mui, v. 1175). Techn. Futaille pouvant contenir ou contenant effectivement un muid. Barrique, tonneau. || Défoncer (cit. 1) un muid de vin.Gros comme muid, très gros.
0 — Archevêque, pardieu ! dit Ratbert, je te baille
Un sou par muid de vin qu'on boit à Besançon.
Hugo, la Légende des siècles, XVIII, « Conseillers probes et libres ».
tableau Noms de récipients.
COMP. Demi-muid.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • muid — muid …   Dictionnaire des rimes

  • muid — MUID. s. m. (Le D ne se prononce point.) Certaine mesure dont on se sert pour les grains, pour les choses liquides, & pour plusieurs autres choses comme, sel, charbon, plastre, chaux &c. & qui est de differente grandeur selon les differents pays …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Muid —   [mɥ i; von lateinisch modius »Scheffel«] der, / s, alte französische Volumeneinheit unterschiedlicher Größe; für Flüssigkeiten galt 1 Muid = 268,219 l. Im schweizerischen Kanton Waadt war 1 Muid ein Getreidemaß zu 1 215 l, im Kanton Neuenburg… …   Universal-Lexikon

  • Muid — [my̆i] der; , s <aus gleichbed. fr. muid, dies aus lat. modius »Scheffel«> altes franz. Hohlmaß unterschiedlicher Größe …   Das große Fremdwörterbuch

  • Muid — (spr. Müih), 1) altes französisches Rechnungsmaß für trockene Gegenstände, nach den Waaren u. Orten sehr verschieden, eingetheilt in 12 Setiers à 2 Mines à 2 Minots; 2) altes Weinmaß, hielt 2 Feuillettes; 3) in neuerer Zeit so v.w. Kiloliter =… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Muĭd — (spr. müi), früheres franz. Hohlmaß: für Getreide etc. (M. de Paris) zu 12 Setiers = 1873,196 Lit. und für Hafer doppelt so groß, für Flüssigkeiten zu 2 Feuillettes = 268,22 L.; seit 1800, bez. 1812–1839 Bezeichnung von 10 hl. In der Schweiz nach …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Muid — (spr. müih), älteres Pariser Getreidemaß, das Zwölffache des Setier (s.d.); Flüssigkeitsmaß = 268,22 l …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Muid — (Müih), altfranzös. Maß von sehr verschiedenem Gehalte …   Herders Conversations-Lexikon

  • Muid — de Ponte Puñide Le muid, du latin modius, « la mesure [principale] » est une ancienne mesure de capacité pour les grains et autres matières sèches et également pour les liquides. Sa valeur …   Wikipédia en Français

  • muid — (mui ; le d ne se lie pas ; au pluriel, l s se lie ; des mui z emplis) s. m. 1°   Ancienne mesure de capacité, qui variait suivant les provinces.    Muid de Roussillon, contenant 472 litres.    Muid de Languedoc, contenant 442 litres.    Muid de… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.